lundi, juin 04, 2007

Crime à la campagne...

Hier dans un petit village tranquille de campagne un drame est survenu. Alors que profitant du calme ambiant et d'un bon repas, nous avons été surpris par un grand bruit de choc suivi d'une sirène. Nous avons tous étés surpris de cette suite de son, comment pouvait-il déjà y avoir une sirène si rapidement ?

Dans la panique tout le monde se lève pour se précipiter sur le balcon, sauf moi. Moi je n'ai pas envie de voir une personne agonisante, je n'ai pas envie de voir les soins qu'on lui prodiguent, de voir l'état de la moto, etc... Non, bien que je sois dotée d'une énorme curiosité, lors d'accidents je me retire...

Premièrement par respect et deuxièmement parce que je ne vois pas ce que ça m'apporterai de le voir.

Et puis, même si je ne voyais pas, j'avais les commentaires, j'ai donc rapidement compris ce qui se passait. Un jeune homme en fuite depuis la frontière a fait une fausse manoeuvre qui l'a dirigé dans le mûr. S'en est suivi une arrestation plutôt musclée, arme au poing.

Pendant une heure les fenêtres et les rues avoisinantes se sont remplies de murmures, on pouvait sentir l'électricité, je voyais mes voisins chercher l'info, se faufiler pour arriver au plus près, comme des mouches autour d'un pot de miel. Alors oui, j'ai pleins de défauts, mais je ne les échangerais jamais contre le comportement que j'ai vu chez mes voisins hier.

Je comprends mieux maintenant pourquoi on a toujours l'impression qu'un oeil est posé sur vous dans mon village.

2 commentaires:

Chuck Nhorus a dit…

C'était surement un oposant à Sarkozy qui voulait l'asile politique :))

M.Poppins a dit…

Après son arrestation musclée et son coup de tête dans le volet, il doit se dire que finalement c'est pas si mal chez lui...