jeudi, juillet 30, 2009

Aaaaaaaaaaaatchoum.... A votre bon coeur m'sieur Dame c'est pour la grippe !

A la radio hier matin, il y avait Madame la conseillère qui était bien embêtée. Parce qu'ajouter à la crise financière actuelle la grippe, ben ça fait tout ça de dépense en plus. Alors on a doublé voir triplé certaines dépenses pour sauver des gens, c'est casse-pied quand même ! Comment on va faire si, ces gens qui pourtant payent chaque mois un minimum de 240.-- CHF (env. 145 Euro), avec une franchise d'au minimum 500.-- CHF (Env. 300 Euro) et qui vont probablement payer une bonne partie de leur traitement, tombent malade ?

Ben l'industrie pharmaceutique réponds à cela : "c'est pas grave nous on a pleins de médicaments, allez, n'hésitez pas à faire un stock, des fois qu'on serait en rupture."

Pis le net, réponds : "Hey, nous on vends des kits avec masque et Tamiflu, pas cher mon fils !"

Pis les samaritains aussi on envie de se payer une part du coup, ils inventent des courts pour apprendre à soigner les gens atteint de la grippe.

Et pour finir les média sont très heureux, parce qu'après le décompte des morts des différentes guerre, ils peuvent rajouté un compteur "mort de la grippe", youpie, on va apater le client !

Bravo, vous allez vous en payer un bonne tranche sur le compte de la peur et de la mort des gens. C'est bien.

Je veux bien qu'on est tous le con de quelqu'un, mais là, je rêverai d'un virus capable de s'attaquer aux gens qui dépassent un certain seuil de bêtise. Monnayer ainsi une maladie, qui a déjà fait des morts et qui se repends petit à petit et inquiète énormément la population.

Faire d'une maladie un objet comptable me donne envie de cracher au visage de beaucoup de gens.

mercredi, juillet 29, 2009

Petit poulpe cherche foyer...





Il y a bien longtemps maintenant que j'avais envie de tenter l'experience Poulpe en crochet. C'est maintenant chose faite. Encore une fois, les photos ne rendent pas justice à cette petite bête. Le violet sur les photos semble être passé alors qu'en vrai il est plutôt flamboyant.

Maintenant que c'est fait et bien je cherche une maison à ce petit Poulpe... donc si l'une ou l'un d'entre vous est intéressé(e), qu'il se manifeste, je me ferai un plaisir de lui l'offrir contre bon soins bien sûr !


EDIT : Poulpette partira faire sa vie en Belgique chez une demoiselle qui adore les animaux...

mardi, juillet 28, 2009

Eté, photo etc...



L'été nous offre des soirées absolument sublime et ne fait que confirmer le fait, qu'enfin, je me sens bien quelque part. Je regrette d'être une piètre photographe et de ne pas pouvoir mieux illustrer la vue depuis mon chez moi. Bien que passionnée par la photo, je n'ai pas l'étincelle, je n'ai pas l'oeil et puis, il faut bien avouer que la technique, ben j'y comprends rien. Du coup, je laisse ça au pro et me contente de mes modestes horreurs...

Il est une chose primordiale à mon bien être, mon chez moi, ma bulle, mon espace privé, celui ou je me sens en sécurité. J'ai toujours fonctionner ainsi. Comme n'importe quelle adolescente, j'ai connu les tourments de l'école, les moqueries, les filles plus jolies, les garçons qui ne vous aiment pas, la peur d'y aller, le rejet, etc... etc... et bien, je savais, en franchissant la porte de la maison, que j'aurai la paix. J'ai donc reproduit ça lorsque j'ai décidé de quitter le nid familial. Du coup, je vois mon chez moi comme une bulle ou vivent avec moi les gens que j'aime. Je ne suis pas une accro de la décoration, ni du ménage, il faut juste que je me sente bien là. Et c'est le cas depuis quelques mois.


Alors cette montagne prise en photo est devenue ma compagne... je la vois quand je fais la cuisine... le matin, elle est parfois brumeuse et le vert des arbres juste en-dessous peut faire penser à un paysage d'Ecosse. La journée, à son pied, je vois les promeneurs, marcheurs, coureurs qui ne la regardent même pas. Et le soir, je vois la lune se lever d'un côté et le ciel offrir ses plus belles couleurs de l'autre. Dans ses moments là, je peux faire le vide et savourer l'instant présent, un tout petit morceaux de paix, offert par un simple caillou...

MTLM il fait de la BéDé....

Et toi, ami lecteur, si tu veux rigoler, tu cliques tout de suite sur le lien...

MTLM, La Bédé

Toi aussi maintenant, tu as la chance de faire partie de la naissance d'une star... quand il sera riche et célèbre tu pourra dire : "Ppfffff MTLM, moi j'ai vu naître son blog... bien sûr que je connais !", ça fera très bien lors de dîners mondains...

Bonne évolution à lui...

dimanche, juillet 26, 2009

Elevage de grenouille suite... et fin...

Et bien la voilà notre grenouille ! Malheureusement la fin de notre expérience a été la moins heureuse. Après avoir récupéré nos têtards, nous avons tenté de leur offrir le meilleur environnement possible. Ils semblaient affamés et se jetaient sur la nourriture. Mais, si les têtards se délectaient de la nourriture que nous leur fournissions, les "presque" grenouilles semblaient complètement bouder ce repas. Nous sommes donc parties à la chasse à l'insecte. Mouches, moucherons, araignées et le tout, bien frais bien sûr. Mais nos presque grenouilles ne mangeaient toujours pas. Après quelques recherches, j'ai lu qu'il était possible que les grenouilles ne se nourrissent pas pendant quelques jours. J'ai donc laissé faire. Et puis, nous avons essuyé deux pertes et nous avons décidé d'arrêter de "jouer" à dame nature.


Nous sommes donc parti avec nos grenouilles et têtards sous le bras pour aller les relâcher là, ou nous avions trouvé les oeufs. Une fois relâché, les têtards nageaient dans tous les sens et semblaient beaucoup plus réveiller que dans le terrarium (normal hein !), ce qui a réconforté Miss A.

Madame grenouille face à son futur "chez elle"


Madame grenouille enfin libérée !


Bilan de l'expérience, sur environ 50 oeufs, nous n'avons au final eu que 13 petites grenouilles à relâcher. Il me semble évident que je ne recommencerai pas, je suis une bien mauvaise maman grenouille !


Ciao petite grenouille...

vendredi, juillet 24, 2009

Les racines du mal...



Il est, selon moi, évident qu'il faut s'écouter. Dans la vie de tous les jours, nous sommes sujet à des attaques verbales, psychique, nous sommes blessé et souffrons parfois en silence. Ce silence, ces petites (ou grandes) blessures nous les apprivoisons et les rangeons dans une case là-haut, bien cachée dans notre tête. Et puis on oublie et la vie va...

Elles ne partent pas pour autant. Elles se font un nid. Et puis, un jour, elles décident de refaire surface sous une forme palpable. On voit donc apparaître des douleurs que nous ne nous connaissions pas et certaines blessures sont si forte qu'elles pourraient (si on croit à ma théorie) allez jusqu'à provoquer de lourdes maladies.

Cette réflexion peut vous paraître totalement inconcevable, mais j'ai vraiment l'impression que notre psychique a une très forte influence sur notre corps. C'est ainsi que je m'explique les miracles. C'est ainsi aussi que j'explique certaines douleurs qui n'ont aucunes explications plausible mais qui sont là malgré tout. Le stresse est un très bon exemple de cette théorie. Il peut provoquer des tremblements, des pertes d'équilibre, des nausées et pleins d'autre symptômes physique, alors qu'il s'agit simplement d'un débordement psychique.

Ces temps, j'ai de longues conversations sur le sujet avec ma copine L.. J'avoue que je vais de surprise en surprise. L. a un voisin adorable à qui je ne veux pas parler parce qu'il me fait flipper. Ce dernier s'intéresse de près au sujet et par ses récits, trouve des origines aux douleurs qui sont parfois surprenantes. Ainsi, j'ai demandé à L. de lui parler de ma "douleur amie" qui m'accompagne depuis 6 ans et qui après tout les examens reste inexpliquée. Lorsqu'L. m'a dit que la localisation se rapportait au relation maternelle, mon coeur à fait boum.

Alors je vous rassure, je ne prends pas tout au pied de la lettre, mais j'avoue que ça me laisse perplexe. Du coup, je rumine depuis quelques jours, et je réfléchis et je mets à plat beaucoup de chose. Je ne me fais pas d'illusions pour autant. Malgré tout, le soir ou L m'a parlé de ça, j'ai fais une grosse crise de douleurs et puis, au fur et à mesure elle semble me quitter. Je ne sais pas ou je vais, je ne sais pas si elle va s'en aller mais elle évolue.

Même si vous pensez que je divague, le fait que j'y croie à provoquer ma crise, c'est donc bien que ma tête a un impact sur mon corps non ?

mercredi, juillet 22, 2009

Elevage de grenouille Acte 3

Après avoir passé 2 semaines chez Belle-Maman Pops, j'ai enfin récupéré mes chers petits têtards qui ont bien évolués. Malheureusement, je ne peux pas continuer à héberger ces 13 petits monstres (oui, il y a eu deux morts pendant les vacances) à la maison. Ils sont trop gros pour mon petit terrarium et puis, il faut bien avouer que ça sent franchement pas très bon. J'ai donc décidé d'en libérer 10.


Mes têtards sont au stade des deux pattes arrière et j'attends maintenant de voir pousser leur pattes avant et qu'ils sortent de l'eau.



Nous avions 2 "presque" grenouilles, qui sortaient de l'eau pour se promener. Malheureusement, ce matin, j'ai retrouvé la grenouille la plus avancée inanimée dans l'eau. Je suppose qu'elle n'a pas aimé le changement de maison et d'eau. Après avoir lu le message d'Anonyme dans l'Acte 2, nous allons jusqu'à transformation complète, laisser leur habitat tel quel pour les perturber le moins possible.

Pour vue que ça marche ! Si cette dernière rendait l'âme, nous avons décidé de les remettre dans la nature parce qu'apparement, Dame nature, fait un truc pour réussir à atteindre la transformation complète que nous ne savons pas faire.


Voilà la photo d'un têtard que nous avons prit en pitié. Ce dernier est tout tordu, plus claire que les autres et semble malheureux (si, si, regardez-le dans les yeux, ça se voit). J'ai bien conscience qu'il y ait peu de chance qu'il survive, mais qui ne tente rien, n'a rien...



A bientôt pour la suite et fin de notre aventure grenouillesque !

mardi, juillet 21, 2009

2 semaines à la mer... suite...

Comme je n'avais plus rien à lire, il a bien fallu que j'occupe mes derniers jours, du coup, j'ai fais avec les moyens disponible...





lundi, juillet 20, 2009

2 semaines à la mer...