jeudi, janvier 22, 2009

True Blood...


Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais pu résister à un film ou un livre parlant de vampires. J'aime leur univers et les histoires que l'on peut créer. Mon amour de ces p'tites bêtes n'a fait qu'augmenter après la série Buffy et je suis restée longtemps à l'affût d'une série qui pourrait reprendre le thème des vampires sans être gnangnan comme a pu l'être Angel.

Avec True Blood il est clair dès le départ que le gnangnan n'a pas ça place !!! On nous raconte l'histoire d'une jeune serveuse télépathe , de ses collègues/amies, de son patron et de son frère. Pour corser le tout, on les plonge dans un univers ou les vampires tentent de s'intégrer et de vivre au milieu des humains. Grace au True Blood (sang de synthèse) ils n'ont plus besoin de sang humain pour se nourrir, les humains acceptent donc de les cotoyer.

J'ai déjà tenté il y a quelques temps de me lancer dans cette série, mais sans succès. Au bout de 5 minutes, la première scène de sexe m'a fait fuir. Non pas que je sois prude ou autre, j'ai juste eu l'impression de me retrouver devant Nip/tuck et je n'étais pas d'humeur à ce genre de série. Et puis, un soir, je n'avais plus rien à regarder en faisant mon repassage, j'ai donc retenté le coup.

L'idée de vouloir intégrer les vampires aux humains est excellente, faire tomber les clichés les concernant est vraiment sympa aussi, l'univers est plaisant et cette série à vraiment matière à devenir quelque chose de bien. Malgré tout, les scènes de sexe sont vraiment casse-pied, on a l'impression que le réalisateur veut appâter le client , du coup les actrices hurlent leur plaisir autant que les acteurs et ça en devient désagréable. L'actrice principale qui joue une télépathe débute la série assez bien, mais fini par nous sortir par les trous de nez à force de placer dans toutes ses phrases "bill" (le nom du vampire qu'elle aime). Heureusement, les seconds rôles sauvent un peu tout ça de la noyade.

J'ai maintenant terminé la saison 1, je regarderai probablement la saison 2 pour voir comment elle évolue. Je suis vraiment mitigée, la fin de la saison part un peu en sucette en rajoutant d'autres personnages qui ne sont pas des vampires mais on tout de même des spécificités. Je me demande donc si ils vont verser dans le surnaturel/surréaliste et pour le coup je ne suis pas sure de continuer à suivre cette série, ou si ils vont continuer sur leur lancée en intégrant politique et difficulté de vie en milieu humain.

Bref, tout ça pour dire que je ne sais pas si j'aime ou si je n'aime pas True Blood...

2 commentaires:

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

C'est un peu le même sentiment chez beaucoup de monde: http://seriestv.blog.lemonde.fr/category/true-blood/

M.Poppins a dit…

Avec Six feet Under le réalisateur avait vraiment fait très fort... j'avoue que c'est aussi pour ça que je lui laisse le bénéfice du doute...

L'article exprime beaucoup mieux que moi les défauts de cette série. Je suis contente pour une fois de ne pas être à contre courant avec mon opinion.