dimanche, avril 11, 2010

Vacances et réflexions...


Encore une fois, je me suis retrouvée sous le ciel calme de l'Italie pour les fêtes de Pâques. Quel plaisir que de n'avoir rien à faire et de savourer un peu, le temps qui passe tout en tentant de digérer les trop nombreux repas.

A l'issue de ce voyage, j'avais décidé de prendre une décision par rapport à ce blog. Il y a quelques temps maintenant que je ne suis plus vraiment là, que je n'écris pas forcément comme j'aurai envie de le faire et que je suis bloquée. J'avais donc envie de prendre le temps de réfléchir sur l'envie ou non de le continuer.

Après analyse, je me suis rendue compte que l'envie d'écrire était toujours là. Bien souvent, je pense à vous en me disant qu'il faudrait que je raconte ceci ou cela. Là n'est finalement pas le problème. Le problème, c'est mon entourage.

Avant, personne ne lisait mon blog, j'avais donc l'impression de pouvoir dire tout et n'importe quoi. Et puis, des gens que je connais ont commencés à venir me lire puis à commenter. A chaque fois, j'étais très étonnée qu'ils prennent le temps de le faire et puis, je me suis habituée à eux et j'ai commencé à me censurer. Parce que certains de mes textes pouvaient faire penser que je parlais d'eux, parce que d'autres traitaient de sujets qui pourraient les heurter ou encore leur donner des informations personnelles.

Pendant ces vacances, je me suis rendue compte à quel point j'avais de la peine à me livrer. Je suis une personnalité multiple, comme la majorité d'entre nous. La seule personne avec laquelle je ne fais aucun effort est probablement Mr Pops. Pour les autres, je ne montre que ce que j'ai envie de montrer. Ainsi, je me suis demandée si mes amis connaissaient des choses basique à mon sujet comme par exemple ma couleur préférée, etc... Après avoir passé des heures à penser à mes relations, j'ai réalisé que finalement, je ne les ferais peut-être pas fuir à cause de ce blog et qu'ils finiraient, si ça les intéressent bien sûr, par mieux me connaître, tout simplement.

Il me reste donc à clarifier une chose. Lorsque je parle d'un sujet, je m'inspire en général de ce qui se passe dans ma tête, de film, de série ou de sujet traité ou lu dans les médias. Si j'avais, à traiter d'une histoire touchant à l'une ou l'autre des personnes de mon entourage, je leur demanderais la permission avant de publier. Alors, non, Chers amis, je ne parle pas de vous, ne soyez donc pas offensé par mes textes.

Voilà, maintenant que les choses sont dites, je vais faire fi de mes voisins, amis et autres connaissances et je vais continuer à vous casser les pieds un petit moment encore.

2 commentaires:

Petiteflo a dit…

C'est une très bonne nouvelle... dans un premier temps : égoïstement pour nous qui avons du plaisir à te lire, et pour une seconde raison : il serai dommage de te priver de cet espace de liberté et d'expression ;-)

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

nous sommes tous passés par cette réflexion :D