dimanche, octobre 21, 2007

La vengeance d'une blonde...

En début de semaine alors que je cherchais la recette d'une colle pour le papier mâché je suis tombée sur des blogs et sites fabuleux concernant les meubles en carton. Le temps d'une journée, j'avais dessiné un modèle et j'attendais avec plus d'impatience que d'habitude la rentrée de Monsieur Pops avec mon nouveau jouet, un simple morceaux de carton que j'allais tenter de modeler. Quelques fournitures me manquaient, mais je savais qu'avec le temps que ça me prendrait j'aurais le temps d'aller les chercher. Et puis j'avoue que je ne sachant pas si j'arriverai à passer la première étape, j'ai préféré attendre avant d'acheter des fournitures que je n'utiliserai jamais. Il y a de moins en moins de place dans mon armoire à bricolage et pour la paix de notre ménage, j'ai l'interdiction de dépasser son contenu.

La première étape a été réalisée avec succès, je pouvais donc partir à la recherche de mes fournitures. En dehors de la peinture, il me fallait du papier kraft gommé, consciente que je ne trouverai pas ce dernier n'importe où, je me décidais a me diriger vers le grand centre brico du coin. Après 10 minutes de recherche intensive au milieu de mâles en salopette avec leur crayon sur l'oreille, je rends les armes et demande à un vendeur de m'aider. Celui-ci un peu perdu, va chercher un collègue qui soupire à la vue de la petite bonne femme que je suis. Je sens bien dans son regard et dans son attitude qu'il pense : "encore une bonne femme qui s'essaie au bricolage quelle plaie !!!". Perché sur son échelle tout là-haut, avec nonchalance, il me déclare : "non madame on a pas ça". Bien décidée à ne pas me laisser faire, je m'exprime correctement avec des mots simple pour que vendeur-bricolo-primate me réponde. J'insiste donc et il fini par me demander pour quoi j'en ai besoin. Après explication, Monsieur vendeur-bricolo-primate utilise une des deux phrases qu'il connaît et m'annonce : "non madame on a pas ça". Je lui souhaite donc une bonne journée avec un joli sourire. Il se retourne sans me répondre. Un peu fâchée d'avoir été prise pour une courge (c'est de saison !) et me sentant comme un pauvre petite femme perdue dans un milieu d'homme, je me dirige dans une papeterie. Un peu à reculons j'avoue, puisque l'accueil de vendeur-bricolo-primate a semé le doute quant à ma demande.

C'est avec un "oui bien sûr !!!" franc et sympathique que la vendeuse me conduit à mon papier kraft gommé. A ce moment là, je suis colère et j'ai une furieuse envie de retourner voir vendeur-bricolo-primate pour lui faire manger une partie de mon kraft gommé. Mais ma vengeance sera pire. Parce que la satisfaction du résultat et telle, que je l'ai vite oublié, sans oublier bien sûr toutes les méchantes choses que j'ai pensé de lui...


Voilà donc ci-dessus le résultat en image, pour prouver qu'une femme ne sait pas faire que la cuisine et le ménage :


8 commentaires:

Chuck Nhorus a dit…

Le résultat final est jolie, ça donne même des idées tiens...Il y a quelques temps j'avais réalisé un range dvd de ce genre mais en bois, j'aurais du penser au carton nettement moins cher et plus léger.

Tu pourrais me refiler un liens ou deux pour avoir plus d'idée ? ;;)

M.Poppins a dit…

Non... je suis contre les hommes qui font du bricolage... :p

Chuck Nhorus a dit…

Mais euh... :((

M.Poppins a dit…

Mais enfin tu sais bien que je suis baaad !!!

:p

petiteflo a dit…

Clap! Clap! Clap! Bravo! C'est une réussite! J'aimerais bien m'y mettre aussi, c'est sympa à réaliser et écolo... je vais attendre le futur nid pour me monter un atelier ;-)

M.Poppins a dit…

Merci beaucoup... Rhaaaaaa je rêve d'un atelier... c'est franchement plus pratique que la table de la salle à manger ;)

:* :* :*

CCP (yago) a dit…

Excellent ma foi :)

:*

M.Poppins a dit…

Merci pour ton commentaire Yago... c'est un plaisir pour moi que de t'accueillir sur ce blog....