mardi, août 11, 2009

La question a 1 million....

Tout petit scarabbé selon Miss A.


Depuis quelques temps, Miss A. s'intéresse à l'utilité des êtres vivants. Ainsi, chaque jour j'entends des "maman à quoi ça sert les : fourmis, oiseaux, grenouilles, verre de terre, escargot, etc... etc...". Il est finalement assez facile de répondre à chacune de ses questions et de satisfaire sa curiosité.

Puis, il y a eu cette discussion : (il est bon de signaler pour une meilleure compréhension de l'histoire que Miss A. aime particulièrement très très beaucoup les insectes en tout genre.)

Miss A.
- Hier, j'ai réussi à attraper une sauterelle

Pops.
- Et tu en as fait quoi ?

Miss A.
- Ben je l'ai montré à Simon et il l'a écrasée !

Pops
- Miss A. je t'ai déjà expliqué que nous ne partageons pas tous ta passion des insectes et que quoi qu'il arrive il vaut mieux observer un animal dans son milieu naturel que de l'en extraire.

Miss A
- Oui, mais moi je l'ai prise pour m'en occuper !

Pops
- Et résultat, elle a passé sous le pied de Simon. Donc, comme je te l'ai déjà dit 1 milliers (au moins !) de fois, tu laisses, les insectes ou il se trouve.

(Ce dialogue à lieu environ une fois par semaine avec Miss A. qui continue à montrer à ses petits copains ses découvertes et ses copains, qui continuent à lui les écraser. Bien que je préfère avoir une enfant qui protège qu'une enfant qui écrase, c'est casse-pied à la longue.)


et là est arrivé la question fatale...

Miss A
- Oui, mais alors, si je peux pas m'occuper des animaux parce qu'ils se débrouillent tout seul dans la nature, si je peux pas avoir d'animaux à la maison, je sers à quoi hein maman, à quoi on sert nous ?

Ben je me suis retrouvée bien embêtée pour lui répondre... A part vaguement lui expliquer qu'on est tout en-haut de la chaîne alimentaire et que nous sommes quasiment le prédateur ultime, je n'ai pas su quoi lui répondre...

Du coup, ça m'a bien fait réfléchir cette histoire... et je me suis dis que vous étiez assez nombreux pour que je tente de vous poser la question...

Alors ? Selon vous, on sert à quoi ?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

observer et se souvenir?

James A. Langbridge a dit…

Nous? On a réussi a atteindre un certain stade quelque-peu intéressant, mais avec beaucoup de responsabilités... Nous, on est des Dieux. On décide quel espèce aura le droit de vivre a tel endroit, et comme dit Anonyme ci-dessus, on observe... Le seul hic, c'est que nous ne prenons pas notre rôle au sérieux, et trop d'espèces se sont éteintes à cause de nous.

Autant je peux éventuellement expliquer notre rôle (même si c'est tiré par les cheveux), mais apart m'énerver à 2 heures du matin et m'empêcher de dormir, à quoi sert les moustiques?!

M.Poppins a dit…

Je veux bien observer et me souvenir, mais au final, quel impact à celà sur notre environnement.

Alors oui James, comme je le dis dans le texte, je pense que nous sommes plus des prédateurs que des Dieu, parce que finalement on fait surtout comme ça nous arrange et on détruit plus qu'on ne construit.

Rhoooooooo tu demandes à quoi sert un moustiques ? Mais à nourrir les grenouilles ! ;)

James A. Langbridge a dit…

Mais je n'ai pas de grenouille dans mon appart! Alors qu'est-ce qu'ils font autour de mon lit?! Je veux bien prendre des grenouilles chez moi pour les manger, mais j'en connais une qui va pas être d'accord... Une plante carnivore, tiens, c'est bon ça aussi...

Florence H. a dit…

on sert à quoi ?

Pourquoi servir obligatoirement à ?

Et si on ne servait à rien ? Et si nous étions des gadgets?

Je ne sais pas pourquoi mais j'aime bien l'idée... ;-)))

M.Poppins a dit…

Ils se gorgent de ton sang James pour être beaucoup plus savoureux pour les grenouilles... :p
J'ai eu une plante carnivore pendant des années, elle n'a attrapé qu'une mouche et a fini par mourir. Pourtant j'habitais à côté d'une ferme et elle avait de quoi se nourrir... elle devait probablement être fénéante.

Comme je le disais à Armalite sur Facebook chère petite Flo, Miss A. est en pleine crise de construction d'identité. Elle a besoin de trouver sa place, la réponse : "a rien" ne lui suffit absolument pas, elle veut trouver une explication à notre présence. L'idée d'être un gadget me séduit aussi, mais si nous sommes un gadget, alors ? Qui nous manipule ? ;)

:*