mardi, avril 24, 2007

A la course...

La détente et le fare niente ne me sont pas profitable. Sans m'en apercevoir à manger Napolitain et spécilaités italiennes, 5 kg m'ont été offert gra(s)cieusement.

Merci, merci, mais non-merci. Honnêtement, nous sommes toutes les mêmes, quand arrive l'été, ont commence à stressé à l'idée de mettre un maillot de bain. On a beau dire que tout les régimes de magazine sont du n'importe quoi, si on nous présentait la recette miracle bon nombre d'entre nous ne dirait pas non.

Je ne suis malheureusement pas du genre à faire des régimes. Autant, je peux avoir la volonté d'arrêter de fumer et stopper du jour au lendemain, autant lorsqu'il s'agit de bouffe, je ne peux ma me contrôler. J'aime manger, je suis de celle qui aime être dans leur cuisine, qui savoure ce qu'elle à dans son assiette, qui jubile à l'idée de découvrir une nouvelle recette, qui se jette sur la crème et qui refuse qu'on lui enlève ce plaisir là.

Il ne me reste donc qu'une seule solution, le sport. Voilà maintenant au moins 15 ans que je n'ai pas fait de sport régulièrement. Et pourtant j'adorai ça, je cumulais dans la même semaine, tennis, équitation, gym au agrès et judo. Puis une chute à ski est venu mettre son grain de sable dans tout ça et j'ai tout arrêter. Bref, je tente de vous amadouer et de me convaincre que la raison de ma non-sportivité vient de là, soyons objectif. Si effectivement ça a été le cas les premières années, mon manque d'activités sportives durant ces nombreuses années vient de deux choses. La première est que c'est dur !!! La deuxième en relation avec la première, est la fainéantise. Je suis donc décidée à remuscler ma gelée, décidée à me faire du bien. La question est donc quand ? Quel sport ?

Il est difficile de faire du sport gratuitement apparemment, mes finances n'étant pas au top, je me suis rabattue sur le jogging. Une bonne paire de baskette et hop ! le tour est joué. Pour me motiver, je me suis dit que je pouvais me trouver quelqu'un pour m'accompagner et pour m'imposer un rythme, mais, je me suis vite ravisée voyant qu'autour de moi, la plus part des gens susceptible d'accepter avait beaucoup plus d'endurance que moi. Ce qui, je l'avoue ne m'aurait pas motivée du tout et j'aurai laissé tomber.

Me voilà donc avec mes baskettes, en pleine campagne avec Miss A. Une enfant de 4 ans ne peut pas avoir plus d'endurance que moi, (même pas honte...). Je débute ma course doucement alors que Miss A. s'élance comme un cheval de course qui continue, continue, continue encore et encore sans jamais s'arrêter. Puis, s'arrête, se retourne, me regarde et me lance un "j'ai gagné !" bien mérité. Elle doit hurler pour que je l'entende, parce que moi, je suis entrain d'essayer de retrouver mon souffle 50 mètre plus loin. Le pire est que lorsque j'arrive à sa hauteur, elle me dit "on court jusqu'à la maison ?" et qu'elle l'a fait. (là, j'ai honte...)

Je suis donc une nouille molle sans aucune endurance... mais je ne me laisserai pas faire !!!

11 commentaires:

petiteflo a dit…

Viens poser pour moi et tu verras que ce n'est pas le poids qui détermine grâce et féminité... et puis mieux vaut faire envie que pitié ;-)

M.Poppins a dit…

(je laisse aux soins des lecteurs de ces commentaires de bien vouloir cliquer sur le pseudo de petiteflo afin d'entrer dans son monde et de découvrir son regard...)

Je poserai pour toi si :

- J'étais sûre que tu n'avais aucun talent et donc sûre que personne ne verrai jamais les clichés.

- J'étais enveloppée dans un drap noir et ne laisserai apparaître que mes yeux. (et encore, qu'un seul, parce qu'il y en a un qui est plus petit que l'autre).

- Je n'étais pas aussi pudique, timide, peu sûre de moi...

Mon but n'est pas de devenir une couverture de magazine. Mais que ce que j'ai ne se promène pas dans mon patalon mais soit ferme. Le côté gelée qui se déplace comme si il y avait de l'eau sous la peau de mes cuisses, n'est féminin et gracieux que lorsque je suis immobile... :p

Un énorme bisouX ma petiteflo, il est toujours plaisant de te voir laisser un petit commentaire....

petiteflo a dit…

Hahahaha! Je suis prête à en faire juste pour toi des clichés si ça peut t'aider à t'Aimer car Mary est une belle personne, à n'en pas douter @};-

Grosses bises chouquette en plus d'un grand merci pour tes bons mots ;-)

Chuck Nhorus a dit…

En ce moment je souffre moi aussi de prise de poids (surtout depuis que j'ai arreté de fumer) quelques kilos mais qui suffise à me mettre mal à l'aise (j'étais plutôt maigre il y a quelques temps - 1,78M - 64Kg, maintenant je fais à peu près 78Kg) mon problème est que quand je pesais 64Kg je me trouvais trop maigre (et je l'étais) mais au moins j'étais en muscle parce que depuis 3 ans je ne fais plus de sport à part de l'escrime une fois par semaine, ce qui n'est pas assez.

Va falloir que je m'y remettre aussi, certaines personnes me dise empaté...

M.Poppins a dit…

@petiteflo : A mon tour de te remercier pour tes doux mots...

@ Chuck : Il est donc faux de croire que l'arrêt de la clope avec le "Zyban" t'aide à ne pas prendre de poids ? Décidément, quelque soit la façon on prends du poids. Mais je remarque que tu sembles penser comme moi, parce que tu n'as pas parler de régime... ;)

poulpy a dit…

Croyez en mon expérience. Essayez d'arrêter de prendre du poids (pas maigrir mais stabiliser) car une fois qu'ils sont là ces putains de kilos ça devient vachement dur de s'en débarrasser ...

M.Poppins a dit…

@Poulpy : :o vous ici... :*

Essayer de ne pas prendre du poids c'est déjà se battre... Et je trouve ça injuste parfois de devoir au quotidien devoir penser à faire attention alors que je vois Zhomme qui mange comme 4 et qui ressemble à une ficelle...

Chuck Nhorus a dit…

Je ne crois pas au régime miracle, je pense que pour perdre du poid il faut se bouger le cul et surveiller ce qu'on mange plutôt que de lire les magazines féminin qui te font miroiter des pertes de 10 kilos en 2 semaines pour pouvoir mettre un string en été...Parce qu'au final les kilos tu les reprends parce que tu n'a pas le reflex de surveiller ce qu'il y a dans ton assiette.

Ce qui me fait bien marrer c'est de voir les reportages sur les gens riche qui ont de gros problèmes de poids (genre 3 ou 4 kilos en trop) et qui préfèrent passer sur la table d'opération pour y subir une liposuscion plutôt que de courrir 20 minutes par jour...

Pis bon franchement 5 kilos c'est pas grand chose quoi faut pas non plus en faire tout un plat (sans jeu de mot à la Laurent Ruquier) ;)

M.Poppins a dit…

Effectivement 5kg c'est pas grand chose... mais 5kg parce que j'arrête de fumer + 5 kg parce que c'est l'hiver et qu'il fait froid donc je mange plus, etc... Je sais que si je ne fais pas attention à ces 5kg, d'autres kg viendront s'ajouter à ceux-là, j'en ai fais les frais pendant ma grossesse ou j'ai vu 27kg s'afficher sur ma balance et qu'il a fallu 3 ans avant que je puisse me débarasser de tous ces kg en trop... Voilà pourquoi il faut que je me bouge les fesses...

Lilloth a dit…

Et bien, et bien... je vois que je ne suis pas la seule à avoir pris du poids :D

Idem que vous, je ne veux plus entendre parler de régimes parce qu'au final c'est débile, mauvais pour la santé et qu'on reprend obligatoirement des kilos après (voir même plus qu'on en a perdu)

Et puis, la perte (tout comme la prise) de poids et bien souvent psychologique (dans mon cas tout au moins)
Il y a des moments où je pourrais essayer tous les régimes du monde, sans pour autant perdre un gramme... alors qu'à d'autres moment, je peux perdre 2kg en une semaine sans rien faire !
Mais c'est vrai que je suis du style à pas mal "yoyoter", en grande partie aussi parce que je ne sais parfois pas me raisonner avec la bouffe et que je suis capable de faire n'importe quoi (truie, option poubelle parfois :)) ... un jour je réussirais sans doute à accepter le terme "boulimie" pour certaines périodes de goinfreries)

Donc, mon truc à moi (qui manifestement marche) c'est de ne surtout pas me dire que je suis au régime mais de me rééduquer par rapport à l'alimentation.
Je ne me prive pas, mais j'ai coupé en deux le contenu de mes assiettes (ce qui n'est pas du luxe), je tente de ne sauter aucun repas, en mangeant équilibré, varié, frais (beaucoup de légumes), de réduire les apports superflus en graisse et en sucre et surtout j'ai stoppé tous grignotages.

Je déteste le sport par contre, donc de ce côté là... j'ai un problème.
Par contre, j'essaie de bouger autant que je peux (laisser tomber la voiture pour des petits trajets que je peux faire à pieds, par exemple) et je me faire une longue balade en forêt dès que j'en ai l'occasion.

Je sais très bien que pour moi la privation ne marche pas et que je finis toujours par craquer. Or, quand on craque, on se gave pour tenter de combler le vide des semaines passées... donc c'est pire !

Au final, je pense que c'est beaucoup mieux de tenter d'être logique vis à vis de ce qu'on mange et de s'y tenir dans la vie de tous les jours et pas seulement quand on se retrouve avec des kilos en trop.

On est clairement dans une société où on mange trop et trop de "mauvaises" choses.
Réapprendre à manger simplement à sa faim, de manière équilibré et des aliments frais et sains... ça me semble bien plus intelligent.

M.Poppins a dit…

Ton dernier paragraphe m'a fait penser à la chanson de Souchon Papa Mambo ;) :


Ton œil profond d'hidalgo tango,
Tes joues creusées, oh guérillero,
L'tourbillon des belles danseuses rêveuses
Que la révolution rend nerveuses,
Mais l'estomac y tient pas le tempo.
Tombe de haut, gringo, pistolero,
Dans la crème chantilly, les gâteaux.

Le gros bibendum que t'as dans l'cœur,
Tu l'as trouvé beau dans le temps, petite sœur.
Soixante kilos d'échevelé poète,
Tout livide au milieu des tempêtes
Mais l'estomac y tient pas la rime.
L'albatros patauge dans l'ice cream.
Nous voilà jolis, nous voilà beaux,
Tout empâtés, patauds, par les pâtés les gâteaux.
Nous voilà beaux, nous voilà jolis,
Ankylosés, soumis, sous les kilos de calories.

On est foutu on mange trop.

Mais qu'est-ce qu'on fera quand on sera gros ?
Papa Mambo !

Roulait des hanches en douceur le chanteur,
Dans son habit cœur, belle minceur,
Le poster fatal au-dessus du lit,
Mais la petite fille d'alors elle a grossi
Et la groupie fait de la bonne cuisine.
Le chanteur a débordé de son jean.
Nous voilà jolis, nous voilà beaux,
Tout empâtés, patauds, par les pâtés les gâteaux.
Nous voilà beaux, nous voilà jolis,
Ankylosés, soumis, sous les kilos de calories.

On est foutu on mange trop.