mercredi, avril 18, 2007

Amen...

"Il respirera le respect de l'Eternel; Il ne jugera point sur l'apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. 4 Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture un jugement sur les malheureux de la terre; Il frappera la terre de sa parole comme d'un bâton, Et du souffle de ses lèvres il fera mourir la méchanceté. 5 La justice sera la ceinture de ses flancs, Et la fidélité la ceinture de ses reins."

Alors que nous flânions au soleil en Italie, la petite voisine est venue nous avertir de la visite du prêtre dans chaque maison. Dès lors, chaque personne que nous croisions nous avertissait de l'arrivée de ce dernier. On sentait dans l'air une légère électricité entre crainte et excitation. Mon esprit c'est alors mis à voyager en attendant que l'homme de foi arrive. En Suisse, les prêtres reste dans leur église. Si besoin est, c'est aux "pêcheurs" de se déplacer sauf lorsqu'on est à l'agonie ou il daigne se déplacer pour donner l'extrême-onction.

Que venait donc faire cette homme dans nos demeures ? Venait-il nous parler de Dieu ? Nous proposer une confession ? Il aurait pu venir nous parler du christianisme, afin de contrer la religion musulmane qui se fait de plus en plus présente et qui fait peur, mais non, ce n'est pas ça non plus. Peut-être venait-il alors pour discuter avec les vieilles personnes afin de leur tenir un peu compagnie ? Mais non, ce n'était pas cela non plus. Cette homme est arrivé dans son habit de cérémonie, longiligne, gris et austère dans sa Punto couleur or. Si impressionnant que Miss A. d'ordinaire curieuse et accueillante est venue se cacher dans mes jupes. Et ensuite, une avalanche de clichés c'est abattues sur moi.

Premièrement l'homme est peu sympathique et prétentieux, je me suis attendue à tout moment qu'il me tende la main pour que je la baise.
Ensuite, tous ces gens se justifiant de leurs prières quotidiennes et de leurs bonnes actions, comme si ils avaient peur d'être punis.
En 5 minutes, le prêtre est entré dans la maison en disant à peine bonjour, a béni la maison en récitant un "Notre Père" et il est reparti en prenant soin d'accepter quelques billets mais de refuser un morceau de chocolat. N'importe quel croyant à la vue de cette scène auraient rendu les armes. Moi qui partait d'un avis positif en pensant que cet homme avait un réel but social et qu'il faisait probablement beaucoup de bien à la communauté me suis retrouvée (pardonnez-moi) sur le cul. Cette homme n'est-il pas sensé représenter sa religion ? Voilà qui est perturbant.

Ce qui l'est encore plus est la façon avec laquelle la nature a reprit ses droits lorsqu'il est parti. Toutes les personnes qui ont reçu cette visite se sont retrouvées devant leurs maison... Et que faisaient-elles ? Elles critiquaient... je me suis donc dit : "un point partout !"

2 commentaires:

Chuck Nhorus a dit…

Vous avez des prêtres qui viennent spontanément bénir vos maisons ?

Et ils se font payer pour ça ? O.o

M.Poppins a dit…

Je parlais de mes vacances en Italie... Je me rends compte que j'ai oublié de préciser... :-$

Officiellement ils ne se font pas payer pour ça, mais il est bien vu (donc quasi obligatoire) de le faire... ;)