jeudi, avril 19, 2007

Histoire de chocolat...

Laissez-moi vous raconter l'histoire d'une marque de chocolat... Laissez-moi vous faire comprendre pourquoi je n'aime pas la politique d'entreprise de Nestlè. Partons ensemble dans l'univers de la chocolaterie Nestlè ou a défaut d'une cascade de chocolat dans leur usine on retrouve des cascades de dollars.

En 2004, Nestlè à pour Directrice générale, Mme Nelly Wenger. Cette dernière pleine de bonnes intentions, décide de donner un coup de jeune à la marque Cailler. Un concours est donc lancé et gagné par Jean Nouvel. Cailler passe donc d'un simple emballage papier à un emballage en PET que vous pouvez admirez ci-contre. L'emballage est joli, il est de différentes couleurs selon le contenu, mais il pollue 5 fois plus qu'un emballage papier. Vous vous imaginez donc la polémique qui s'en est suivi. Mme Wenger nous avait déjà habitué au scandale lors de la préparation de l'expo nationale, la voilà donc à nouveau au coeur d'une sombre affaire. Pendant 1 année donc, Mme Wenger a porté le poids de cet emballage devenu bien lourd. Pendant une année, on a rappelé à quel point elle prenait de malheureuses décisions et à quel point c'était une mauvaise Business Woman. Ce qui est difficile à réfuter, il faut l'avouer. Mais je doute, qu'une grande entreprise comme Nestlè ait laissé plein pouvoir de décision à une seule personne... Où sont donc ceux qui ont appuyés sont idées ?

Ils se sont cachés dans la fabrique en attendant qu'elle veuille bien rendre les armes. Ce qu'elle à fait pour raison de santé en début d'année. Et la contre attaque de Nestlè ne c'est pas fait attendre. Les voilà sur le retour, avec un emballage rappelant fortement l'ancien, tentant de rappeler à quel point Cailler est une entreprise sérieuse. Tentant de nous rappeler de bonnes vieilles valeurs. Et pour être sûre que le message passe, un envoi tout ménage avec une plaque de chocolat en cadeau pour nous remercier de notre fidélité et un courrier nous expliquant que l'entreprise Cailler est là depuis 200 ans et blablablabla. Le coup de jeune de 2004 est complètement oublié, la baisse des ventes aussi. Le Suisse a oublié que Nestlè n'a que faire de l'écologie, Nestlè cherche juste à alimenter sa cascade...

Voilà pourquoi dans la mesure du possible, je n'achète pas de produits Nestlè. Bien d'autres petites entreprises comme Villars qui tente de résister au géant, méritent qu'on leur porte toute notre attention...

3 commentaires:

Chuck Nhorus a dit…

Je ne suis pas étonné du tout moi par ce que tu dis, c'est une multinational, c'est son but de faire un max d'argent. C'est moche mais c'est comme ça; Malheureusement ils ne sont pas les seuls à faire des choix étrnge.

Prenons Coca-Cola. Veulent-ilms vraiment nous faire croire que le Coca Cola Zero est une nouvelle boisson alors que le Coca Cola light existe depuis des années ? Oh, parce qu'on est un homme on ne peut pas boire de Light mais du Zero (alors que c'est pareil les 2 sont sans sucre !) oui ?

Ca n'a aucun sens et pourtant ils le font en sachant que des idiots vont l'acheter leur boissons nouvelles qui n'est pas nouvelles...

M.Poppins a dit…

Je n'achète pas de coca non-plus... Bon là je triche un peu parce que je n'aime pas ça du tout donc c'est plus facile de ne pas en acheter...

Ce qui m'hallucine avec le coca c'est que même si il n'y a pas de sucre, ça reste une boisson nocive... J'en connais qui utilise ça comme du vinaigre pour faire partir certaine tâche... moi ça me fait peur...

Chuck Nhorus a dit…

Je connaissais quelqu'un qui mettait des tourne-vis rouillés dans un verre de coca pendant quelques jours et la rouille partait...

Moi par contre le coca j'aime ça, même si j'ai diminué ma consomation et ne boit preque plus que de l'eau à présent ;)