samedi, septembre 09, 2006

Pensons bien...

Une grande majorité des gens, pensent qu'il est mal d'être raciste, qu'il est mal d'être homophobe. Mais souvent, on oublie totalement ce que racisme et homophobie signifie vraiment. Je vois de plus en plus de réaction négative, de moquerie ou d'incompréhension lorsqu'un commentaire diffère de la masse. Certes, il y a des commentaires violent est totalement injustifié, mais d'autres se contentent simplement d'exprimer leur façon de penser et se heurte aux bien-pensant. La tolérance ne va pas que dans un sens !!!

De nombreux exemples me viennent à l'esprit. Le fumeur doit faire attention au non-fumeur, mais le non-fumeur fait-il l'effort de comprendre le fumeur ? L'hétéro doit intégrer totalement l'homosexuel, sans faire de commentaires sous peine d'être taxé d'homophobe. Mais, si il n'est pas différent d'un hétéro, pourquoi devrais-je agir avec lui différemment ? Pourquoi serais-je raciste parce que j'insulte mon voisin albanais ? C'est l'homme que j'insulte non pas son identité raciale.

Toute une génération c'est battue pour que nous puissions nous exprimer, voter et j'en passe afin de nous offrir une certaine liberté d'expression. Liberté que nous sommes entrain de bafouer. Elle a perdu tout son sens, nous nous en servons pour nous enfermer dans le bien-penser. Nous cataloguons tous propos et nous nous enfermons dans ce que nous appelons la tolérance. Mais qu'est-ce que la tolérance ? Accepter les différences de chacun en les comprenant sans forcément y adhérer.

Ne pas exposer sur certains forum ou site ce qui se passe dans ma chambre à coucher, fait de moi une coincée. Mentionner les risques médicaux de certaines pratique sexuelle fait de moi une craintive. Ne pas comprendre que mon voisin à des facilités parce qu'il est étranger. Que son loyer, ses assurances sociales et son argent de poche lui son offert alors que je dois travailler pour obtenir une petite partie de ce qu'il a, fait de moi une raciste. Etre opposée au fait que nous sommes tous bisexuel à la naissance fait de moi un homophobe.

Alors, je suis sans doute tout ça, au regard de certains. Ces quelques lignes vous donneront une image de moi, je serai jugée et rangée dans une catégorie. Mais je n'ai pas envie d'être cataloguée, je veux avant d'être jugée qu'on me demande pourquoi je pense telle ou telle chose. Que tout ne devienne pas une généralité. Je veux avoir la sensation d'être libre de mes opinions et j'emmerde les bien-pensants.

4 commentaires:

Petiteflo a dit…

A ton discours que j'approuve, j'ajouterais qu'il y a aussi des africains racistes, des homos qui rejettent les heteros... La tolerance zero ne s'arrête pas à la blonde aux yeux bleus qui ne vit pas en banlieue ^^

Chuck Nhorus a dit…

le racisme c'est mal enfin à mes yeux pareil pour l'homophobie.

Moi ce qui me fait peur ces derniers temps c'est le politiquement correct. Pourquoi ne peut on plus dire un aveugle mais un non voyant ? plus un sourd mais un malentendant ? plus de nain mais personne de petite taille ? Je comprends pas ça.

Moi aussi j'emmerde les bien pensant et autre "famille de france" qui sous pretexte de protéger nos oreille ou nos enfants, nous enferme dans un carcan puant et veulent nous dicter notre façon de penser ou d'agir.

M.Poppins a dit…

Je ne sais pas si vous avez en Belgique et en France ce qui s'appelle les têtes de nègres... C'est une boule de chocolat noir ou on niche à l'intérieur une crème blanche. Depuis que je suis toute petite cette "sucrerie" est nommée ainsi. Puis une lois sur l'insulte raciale a été votée, depuis, cela s'appelle des têtes au choco... Et je vous raconte pas la tête des gens quand on parle de tête de nègre... Cependant, sur l'emballage, la traduction italienne et allemande reste tête de nègre...

Petiteflo a dit…

Mdr!!! Je les nomme toujours têtes de nègres et je trouve ça delicieux! NA! ;-))