vendredi, septembre 08, 2006

Ce serait donc de l'amour ?

Dans ma voiture cet après-midi, le ventre noué avant d'aller voir mon médecin, j'essayai de me détendre en écoutant la radio. A cette heure-ci, passe une émission que j'aime bien écouter. Elle est constituée de témoignages divers, tantôt humoristique, touchant ou ridicule. Loin du voyeurisme ou du témoignage à sensation, ce sont juste des recueils d'expériences. Cet après-midi donc, un homme parlait, j'avais du mal à me concentrer sur ses propos et en l'espace d'une phrase, il m'a complètement fais oublié cette boule qui me coinçait l'estomac.

Grâce à lui, je sais pourquoi je ne sais pas dire non lorsqu'on me demande quelque chose. Par sa toute petite phrase perdue au milieu de tout un témoignage, il a réussi à me faire prendre du recul. Dire non est quelque chose qui m'est particulièrement difficile. Ce qui m'a toujours étonnée, c'est que je suis capable de dire non à un inconnu alors que je suis incapable de dire non à quelqu'un qui m'est familier. Ainsi j'use de ruses diverses pour ne pas avoir à dire non. L'anticipation est une arme redoutable. Lorsque je sais que quelqu'un va me demander quelque chose, je m'arrange toujours pour lui faire comprendre avant qu'il ou elle me pose la question que je ne suis pas libre ce jour là, que je n'ai pas de voiture ou que j'en ai besoin etc...etc... (petite interlude personnelle « L » fait pas ta vipère sur ces derniers mots). J'ai tout à fait conscience que ce comportement est détestable et j'essaie de changer. Mais pourquoi je n'arrive pas à dire non ?!? Cette unique phrase, qui a été dites à la va vite, dans un discours qui sans doute était beaucoup plus complexe et intéressant a répondu en partie à cette question.

Il a eu les mots suivants, mots sur lesquels je terminerai ce poste, parce que je ne suis pas la seule à ne pas savoir dire non. Je ne vous livrerai pas ma l'aboutissement de ma réflexion parce que trop personnelle... je vous laisserai faire votre propre chemin...

"lorsqu'on ne sait pas dire non, c'est parce que la demande est pour nous une preuve d'intérêt et d'amour"

2 commentaires:

L a dit…

Tu y arrivera à dire NON, j'en suis certaine.
Tu découvrira que les gens ne t'aimeront pas moin mais que certain te respecteront...
L

Petiteflo a dit…

Placer des "limites" en disant non, c'est aussi aimer. Un exemple tout simple mais qui me semble parlant: en disant NON à ton enfant, tu lui permet d'apprendre aussi que la vie est loin d'être permissive et qu'on obtient pas toujours ce que l'on veut... progressivement il va apprendre grâce à tes "non", la patience, à gerer ses frustrations, à s'adapter au refus pour peut être trouver un compromis ou une solution, qui debouchera sur un "oui" @};-