samedi, juin 06, 2009

Elevage de grenouille Acte 1





Toute petite déjà, j'avais une passion dévorante pour les animaux. La chance a voulu que je tombe dans une famille ou les deux parents ne savaient pas résister au doux regard d'un animal. Du coup, j'ai accumulé des tas de bestioles à la maison. Hamsters, cochon d'inde, perruches, écureuils, lapins, chats, chiens, canard, poussins, gerboise, rat et poissons ont eu affaire avec mes plus ou moins douces mains. Je ne me voyais pas passer ma vie sans animaux. C'est donc tout naturellement que j'ai fais l'acquisition d'un adorable petit hamster (Schtiwiwi) lorsque j'ai emménagé avec Mr Pops. Ce que je ne savais pas, c'est à quel point ma maman s'occupait de mes petites passions et à quel point elle m'avait rendu la perte de mes amis de compagnie un peu plus douce. J'ai adoré m'occuper de Schtiwiwi pendant 3 ans, j'ai de jolis petits souvenirs avec cette petite chose qui ne paie pourtant pas de mine. Je peux comprendre que beaucoup ne puissent pas comprendre l'attachement qui nous lie à nos animaux de compagnie. Mais aussi ridicule que ça puisse parraître pour une petite chose comme un hamster, ça m'a déchiré le coeur quand il est parti. Je n'ai pas pu sortir son petit corps pour l'enterrer, tellement j'étais touchée. Dès lors, je me suis dis que je ne m'infligerais plus jamais une telle peine. Oui, je suis un peu (trop?) sensible...

C'était sans compter sur Miss A. qui semble suivre mes traces dans ce domaine. Elle est même tenace et ne lâche pas le morceau. La malchance veut qu'elle soit allergique aux chats, aux chiens et aux chevaux elle est donc limitée dans ses choix. Et pour continuer dans la malchance, elle n'arrive pas à séduire Mr Pops dans ce domaine, elle se heurte donc à un mur continuellement. Elle élève donc des vers de terre dans la cours de l'école, nourris tous les escargots des alentours et laisse chaque matin une petite miette devant la porte d'entrée pour les fourmis.

Comme je ne suis pas sans pitié, cette année, j'ai décidé de lui montrer comment les têtards devenaient grenouilles. Du coup, nous sommes allé pêcher des petits oeufs de grenouilles et nous les observons chaque jours. Je les ai cru mort avant hier... résignée, je leur ai quand même rajouté de l'eau fraîche et j'ai vu tous les oeufs éclorent et une vingtaine de petits têtards se tortiller dans l'eau. Depuis, je suis conquise... C'est mignon comme tout un bébé têtard. Cette nuit, de toutes petites nageoires sont apparues, ils sont encore plus adorable...

Voyons maintenant si ils vont survivre...

(suite au prochain épisode...)

2 commentaires:

Florence H. a dit…

J'aime beaucoup le côté "lutin" de Miss A qui nourris tous les escargots ^^

M.Poppins a dit…

Lutin est vraiment le mot qui convient ! Le soir afin de chasser les cauchemars, nous décidons ensemble de ce que nous allons rêver en inventant nos rêves. Tous les soirs, elle nous explique qu'elle vit dans la forêt et qu'elle s'occupe des animaux. Lorsque je lui demande ce qu'elle voudrait faire comme métier, elle me réponds, "je veux pas travailler, je veux vivre dans la nature !"...

Il n'y a aucun doute, plus tard, elle sera écolo !!!