jeudi, novembre 12, 2009

Petit poisson cherche une nouvelle maison...

Comme le dis la chanson : "A dix-huit ans j'ai quitté ma province, bien décidée à empoigner la vie". Je vivais à lors, dans un petit 2 pièces défraîchit, sans four, avec seulement 2 plaques électrique, au bord de la route.

Comme il se doit, j'ai choisi un plus grand bocal quelques mois plus tard et j'emménageais avec Mr Pops. Un appartement neuf, dans le sous-sol avec de l'herbe à la hauteur des fenêtres et une charmante voisine qui à chaque fois que nous arrivions à la maison fatigués d'une dure journée de labeur avec l'intention d'avoir la paix, venait nous parler de ses soucis de voisinages. Ainsi, sachant que Mr Pops travaillait dans l'informatique elle nous a demandé de bien vouloir l'aider à rédiger des courriers, d'essayer de hacker l'agence immobilière pour savoir combien les autres locataires de l'immeuble payaient, etc.. etc... Malgré le fait que nous lui disions que nous ne voulions pas être mêlé à ce genre d'histoire et parfois, nous sommes même restés silencieux avec l'espoir que sans répondant elle finirait par se lasser de s'entendre jacasser et de partir, elle revenait encore et encore. Et un jour, le malheur c'est abattu sur nous lorsqu'elle a croisé mon frère. Elle l'a reconnu ! Ce dernier travaillant dans l'entreprise de mon père et cette dernière ayant eu affaire avec lui, elle était heureuse de savoir de qui j'étais la fille et moi malheureuse de ne pas pouvoir la semer le jour ou nous déciderions de quitter notre appartement.

2 ans plus tard, les parents de Mr Pops, nous offraient un magnifique appartement au premier étage de leur maison. Avec soin, ils nous ont fabriqué un joli nid ou nous avons été heureux quelques années. Malgré les visites répétées de la charmante voisine... grrrrrrrr.... Et puis, ce bocal là est devenu trop petit, alors nous avons cherché une pièce supplémentaire.

Nous avions trouvé un appartement à la dernière minutes, 2 semaines avant la venue de Miss A.. Le temps d'aménager tout ça, pouf, nous ajoutions un poisson dans le bocal. Bocal qui n'était apparemment pas étanche. Au bout de 6 mois, de la moisissure a commencé à pousser sur le mur du salon. Lorsqu'il pleuvait, de l'eau sortait du sol de la salle de bain, nous étions bien malheureux dans ce bocal là. Alors encore une fois, on a cherché un autre bocal.

Et nous avons trouvé un énorme 5 pièces dans une vieille bâtisse. Le propriétaire nous ayant promis de faire quelques travaux pour que nous puissions être plus à l'aise dans l'appartement, nous avons accepté d'y déposer nos valises. Sa charmante femme c'est amusée à faire la peinture et a probablement dû peindre les mûrs avec la boîte de 12 couleurs de son fils, les fenêtres n'ont jamais étés changées et les travaux promis n'ont jamais été effectué. Résultat, nous n'osions pas ouvrir certaines fenêtres de peur de les briser, elles tremblaient chaque fois qu'un camion passait sous la fenêtre et nous avions des souris. Au moment ou nous envisagions de faire des travaux nous même pour nous sentir mieux, Miss A. a eu de gros problème pulmonaire. Après 1 an d'aérosol, de crise d'asthme et d'inquiétude, nous avons découvert que cette dernière était allergique aux chats, aux chevaux et aux acariens. Manque de chance, nous vivions sur des écuries, la propriétaire avait un chat et l'appartement trop vieux était impossible à traiter contre les acariens. En urgence, nous déménageons chez beau-papa et belle maman Pops.

Après 5 mois dans un petit studio à vivre les uns sur les autres, nous trouvons un petit trois pièces. Allez, on fera avec, au moins il semble sain, il y a un balcon et le quartier est sympa. 2 mois plus tard, le mur du corridor bulle (?), étrange... 1 mois plus tard, la peinture tombe... 2 semaines plus tard, il y a des traces de moisi sur le mur et le propriétaire tarde à refaire le mûr. Et puis, il y a un autre petit poisson qui va nous rejoindre... alors qu'est-ce qu'on fait ? On cherche un autre bocal...

Ce bocal là, n'a pas de problème d'humidité, il a été refait à neuf, il est ce que nous recherchons, on est heureux.... la suite, vous la connaissez, 9 mois de bonheur et puis pouf, soit on achète soit on dégage...

Alors la location, on a décidé que c'était pas pour nous, on c'est dit qu'on allait devenir propriétaire.

Mais allons nous pouvoir trouver le bocal qui va nous convenir ?

3 commentaires:

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

La Suisse a l'air humide comme pays. Aucun mur ne résiste. ;-)

Ladypops a dit…

C'est surtout les propriétaires à qui appartenaient les bâtiments qui n'étaient pas très regardant.... Lorsque nous nous sommes plaint des problèmes d'humidité nous avons eu les réponses suivantes :

- Il faut aéré plus.
- Bon, ben on remet un coup de peinture pis ça devrait jouer.
- Mais non, c'est pas l'humidité, c'est juste un pont de froid qui passe par là, on peut rien faire...

Bref, avec cette logique là, il est évident qu'un bâtiment ne peut pas rester sain...

Anonyme a dit…

Moi je veux bien te louer mon immense grenier pour rien du tout. Juste votre petit sourire tous les matins!!!
Je suis certain que vous allez le trouver votre petit bocal...