lundi, août 18, 2008

"Dirt" dans la vie de tous les jours...

J'avoue que je ne n'ai jamais caché à personne le fait que j'étais quelqu'un de très curieuse. Malgré tout, j'estime qu'il y a des limites à ne pas franchir, ainsi je ne suis pas de celles qui vont chercher l'info en manipulant les gens, de celles qui ralentissent lorsqu'il y a un accident, de celles qui trahissent pour avoir une info ou encore de celles qui épient leurs voisins (petit clin d'oeil à ma vieille voisine aigrie).

Malgré moi, ces derniers temps, je suis la proie d'un genre de curiosité qui me casse royalement les pieds. Lorsque j'ai appris que j'allais me transformer en Bibendum en 9 mois, il a été très difficile pour moi de ne pas savoir si la petite chose qui poussait en moi serait une fille ou un garçon. J'ai donc fini par céder et par demander. Apparemment, seule Miss A. et moi partagions la même curiosité. Il a donc été décidé que Mr Poppins ne saurait rien et que nous serions gardienne du secret. Si Miss A. (5 ans) a très bien su garder le secret, il lui a été plus difficile de ne pas dire qu'elle savait, mais qu'elle ne le dirait pas. Mon entourage était donc averti, Miss A. et moi savions, mais le secret serait gardé. Il faut dire que le fait de garder ce secret et quelque chose de très important pour Miss A. et qu'elle est très fière d'y arriver. Ainsi, j'ai eu droit à des anecdotes charmantes que je me réjoui de raconter à Mr Poppins. Encore une fois, tous les gens qui m'entourent, savent à quel point il est important pour Miss A. de ne pas craquer. Jusque là, Miss A. a été très prudente, mais après 3 mois de secret et beaucoup d'impatience elle se relâche.

Et ça se ressent, du coup, les petites questions sournoises commencent à lui être posée. "Alors, comment vous allez l'appeler ce bébé ?", "ta maman m'a dit que vous aviez choisi un prénom", etc... Forcément à 5 ans, on est trop petit pour comprendre ce genre de question manipulatrice et on réponds avec beaucoup de naturel.

Jusque là finalement rien de bien spécial à part le fait que ça m'énerve profondément et que c'est une chose que je n'aurai jamais faite. Ou je commence à trouver ça limite, c'est lorsque Miss A. se rends compte qu'elle a été manipulée et qu'elle comprends alors qu'elle a vendu la mèche. Parce que la fierté de n'avoir partagé quelque chose qu'avec moi et avec son/sa petit(e) frère/soeur se transforme en tristesse. et qu'elle a l'impression d'avoir fait quelque chose de mal. La curiosité des uns et donc récompensée par la tristesse des autres. Et là, mon sentiment d'énervement se transforme en sentiment de trahison et la confiance s'effrite peu à peu par le simple fait d'une curiosité mal contenue. Je ne suis pas quelqu'un entourée de mille et une personne, je suis quelqu'un qui choisi les gens avec qui elle a envie d'être et qui de ce fait devient particulièrement exigeante en matière de confiance. Alors que penser du fait qu'il est plus important de savoir de quel sexe est ce petit bout plutôt que de respecter le fait que je ne veuille rien dire ?

Ô je me rends bien compte que mon secret n'est pas un secret d'état. Mais une si petite chose me fait réfléchir sur la curiosité et sur ce qu'on peu ressentir à en être la proie. Et surtout, je suis impressionnée de voir que certains sont des Lucy Spiller en puissance et manipulent avec doigté pour obtenir ce qu'ils veulent.

C'est finalement un bon test pour tester son entourage.. Vous savez, comme dans ces show à l'américaine ou on teste la fiabilité de son mari, de sa nounou... Arf non... je ne suis pas curieuse à ce point là... et puis comme le dit la chanson... quand on est c...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben nous on est fiers de toi Miss A!!!
Mais on trépigne...allez courage!

T1&T2 et leurs vieux du n° 4 d'en face...

M.Poppins a dit…

Merci pour Miss A... ;)

Et merci pour le courage... je n'ai pas encore testé le trépignement, c'est peut-être ça la clé du succès... :D

P.S. : Le poste du 24 août devrait plaire à "T2"... ;)