jeudi, octobre 05, 2006

Une certaine forme d'utopie...

Que ferions-nous si nous avions une baguette magique ?

Certains répondront, je ferai apparaître de l'argent, d'autres diront je rendrais les gens heureux et les Miss, pourraient enfin rétablir la paix dans le monde.

Mais les baguettes magiques n'existent pas. Nous devons travailler dur pour gagner de quoi réaliser de trop petit rêve, le seul moyen de rendre les gens heureux et de donner un peu de soit à chacun, sans pour autant se perdre et il paraît totalement utopique de rétablir la paix dans le monde. Je me demande donc de quoi je suis capable ? Quel est la chose que je peux donner ou modifier, moi qui suis perdue au milieu de ce monde ? Je ne me sens pas l'âme d'une héroïne, je ne suis pas capable de voyager pour aider les autres, je n'ai pas la force de me battre dans un milieu corrompu. Je suis finalement lâche et mon seul espoir est que d'autres aient au-delà de mes mots et soient capable de les réaliser. Je peste contre les américains, mais je ne fais rien. Je peste contre la misère, mais je ne fais rien. Je peste contre la politique de mon pays, mais je ne fais rien. Je suis finalement comme beaucoup d'entre nous.

Peut-être qu'un jour, si l'occasion s'offre à moi, je saurai faire quelque chose de bien. Peut-être qu'un jour, j'en aurais assez de pester dans le vide et que j'agirai enfin. Mais ce jour là n'est pas encore arrivé, mon seul rôle et donc de faire en sorte que les gens que j'aime soient heureux. De leur donner de mon temps, de mon affection et de ne pas attendre trop longtemps avant de leur dire que je les aime. Je ne minimise toutefois pas mes actes, oui, ils n'ont pas d'impact sur la situation mondiale, ils ne nourrissent pas ces enfants que l'on voit à l'heure de midi sur nos téléviseurs. Mais dans mon microcosme à moi, ils me font me sentir bien, parce que quoi qu'on en dise, aider et écouter les autres, ça fait du bien d'abord à soit-même.

Et si j'osais aller plus loin en étant utopiste, j'imaginerai que si chaque personne sur cette terre pouvait aider, être attentif et à l'écoute de son entourage proche, nous ne vivrions pas dans le même monde. Mais voilà que je repars dans ce travers qui veut que nous parlons beaucoup, mais que nous n'agissons pas.

1 commentaire:

Petiteflo a dit…

Ce sont les petits gestes qui peuvent faire que le meilleur naisse: respecter les autres, agir en toute conscience, sourire, tenir la porte (en plus de trier ses déchets, d'eviter de gaspiller, etc)... je pense que si on etaient tous moins egoïstes au quotidien, le monde serait plus supportable.