mercredi, octobre 11, 2006

Halloween version Pops...



Miss A. étant dans la phase des pourquoi, j'avoue que j'hésite parfois à lui raconter certaine chose...

Comment lui expliquer l'origine d'halloween sans lui expliquer les revenants qu'il faut chasser, sans lui expliquer les sorcières méchantes au nez crochu et surtout en revenant aux origines de cette fête et non pas à ce qu'elle est devenue de nos jours. Cette année, je lui ai donc raconté une version sans monstres et sans revenants. Ce soir donc, je lui ai raconté cette histoire en lui demandant au préalable si elle savait pourquoi nous avions creuser cette courge aujourd'hui (avec beaucoup d'avance j'avoue...). La réponse étant négative, j'ai pu débuter mon histoire...

Il y a très longtemps, alors que l'électricité n'existait pas, que les grandes villes n'existaient il fallait aux habitants des villages, du feu pour se réchauffer. En été, ils n'avaient pas besoin de feu puisque le soleil leur suffisait. Mais à l'approche du mois d'octobre, le soleil se faisait plus rare et la température baissait. Le chef du village faisait donc un énorme feu et chaque habitant allait à l'aide d'une bougie prendre un peu de feu pour le déposer dans sa cheminée et ainsi, réchauffer sa maison. Malheureusement, beaucoup d'entre eux étaient bien embêté parce qu'ils habitaient loin du grand feu, il suffisait donc d'un coup de vent ou d'un voleur pour qu'ils doivent tout recommencer. L'idée est donc venue à un habitant de cacher le feu dans quelque chose. Mais que choisir ? Une boîte en bois brûlerait, une boîte en métal deviendrait trop chaude et le verre risquerait d'étouffer la flamme. Cet habitant, assis dans son champ à réfléchir à tout cela, eu soudain une idée. Il prit donc une courge la vida et mit sa bougie à l'intérieur. Ainsi protégée du vent, elle ne s'éteindrait pas. Malheureusement, sur le chemin du retour, il croisa un voleur et ce dernier, lui vola sa courge. Fou de rage, l'habitant est rentré chez lui sans feu. Le lendemain, il recommença, il vida sa courge puis lui fit des yeux monstrueux et une bouche difforme. Une fois la bougie à l'intérieur de cette dernière, quiconque croisait son chemin partait en hurlant de peur. Il put ainsi, ramener cette petite flamme pour enfin pouvoir réchauffer sa maison.

Ce n'est sans doute pas la meilleure histoire que j'ai pu lui raconter, mais elle a adoré... L'année prochaine, j'y ajouterai du suspens, des fantômes et ce sera terrifiant... Gné éh éh...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

charmant!
;o)

Petiteflo a dit…

(Prend son hippopotame bleu dans les bras, s'installe en tailleurs sur le tapis près de la cheminée et plonge son regard dans celui de Mary) Encoooooore!!!! Encore une histoire @};-

Ray a dit…

Je vous envie