lundi, mars 30, 2009

Mary teste la coloscopie...

Ah ben après la gastroscopie, il fallait bien explorer d'autres horizons non ?

Certains doivent se dire que cet article va être très en-dessous de la ceinture et que franchement c'est un peu trop personnel. Mais je tiens malgré tout à vous faire part de cette expérience. Premièrement parce que lorsque j'ai appris que je devais passer cet examen je n'ai trouvé que trop peu de témoignages pouvant me rassurer et ensuite parce que ce truc a occupé deux semaines de pensées il faut donc maintenant en finir avec tout ça.

Voilà trois semaines maintenant que de grosses crampes abdominales sont venues faire leur nid chez moi. Des crampes tellement douloureuses qu'elles ont provoqués une crise de tétanie suivie de perte de connaissance. Bref, le truc qui fait peur et qui a fait ressurgir en moi des images du passé. Après avoir digéré la crise et pris rendez-vous chez le médecin, j'ai vécu l'angoisse de cette examen. D'abord l'angoisse du résultat, en pensant à ce satané cancer qui a emporté ma maman et une fois rassurée sur ce fait par le médecin, l'angoisse de l'examen.

La première chose qui m'est venue à l'esprit est la gêne qu'occasionnerait cet examen. C'est un peu bête cette gêne finalement. L'assistante m'a dit qu'elle faisait 2 coloscopies par jour depuis maintenant plus de 6 ans, du coup, elle m'a assuré que pour elle le geste était purement médical et qu'il n'y avait rien à juger.

La seconde est de savoir si la douleur va être supportable. Il me semble qu'en France, l'examen se fait sous anesthésie général alors que chez nous un "simple" petit myorelaxant (très efficace) nous est administré. J'ai eu un gros doute quand à la douleur lorsque j'ai demandé à l'assistante comment ça se passait. Elle a été très vague et du coup, je me suis un petit peu fait des films.

Bref, après toutes ces explications, voici donc le récit de cet examen.

Jeudi 18h00 je commence à boire une mixture complètement ignoble permettant de nettoyer mon intestin en vue de l'examen. 2 Litres à boire en 2-3 heures. a partir de là, je dois être à jeun et regarder manger ma famille. Les "mmmm... c'est vachement bon ce que t'as fait" me font un tout petit peu... non je ne vais pas faire de mauvais jeu de mot... bref, ces remarques me mettent un peu de mauvaise humeur. Je n'ai rendez-vous qu'à midi le lendemain pour l'examen et le fait d'être à jeun depuis 10 minutes me casse déjà les pieds.

Vendredi 8h00 encore un litre de ce merveilleux breuvage complètement ignoble.

Vendredi 12h00 entrée dans le cabinet. 12h15 pose d'une perf' pour m'administrer le merveilleux myorelaxant. 12h30, je suis allongée sur le côté gauche devant un écran et j'attends le médecin. Je dois faire ici une petite parenthèse pour dire à quel point je suis attachée à mon gastro-entérologue. Ce médecin (ainsi que ses assistantes) est une vraie perle. Reprenons... le médecin se présente avec sa seringue de produit qui fait rigoler et me l'injecte dans la perf tout en discutant avec moi. Je ressens alors une petite montée, voilant un peu ma vision et me détendant fortement. Tellement détendue que je n'ai pas remarqué que l'examen avait commencé. Et puis j'ai suivi le film sur l'écran en ressentant parfois de toutes petites douleurs totalement supportable, en me faisant triturer le ventre par l'assistante sans que ça me fasse mal et 20 minutes plus tard, tout était terminé.

Résultat des courses, je n'ai pas ressenti d'embrassement, je n'ai pas ressenti de douleurs et le plus difficile finalement a été la préparation de l'examen.

Bon, je dois avouer qu'il m'a fallu environ 4 heures pour redescendre de mon état "super détendu, tout est beau et merveilleux". Les tout petits rayons de soleil me semblaient super lumineux et réchauffant, le repas qui a suivi l'examen était particulièrement bon et merveilleux (alors que c'était un sandwich hein !). En résumé, j'ai eu droit à une dose de soma...

Au final, je ne vais pas vous dire que j'ai adoré ça, mais si je compare avec une gastroscopie, j'ai trouvé l'examen beaucoup moins douloureux et beaucoup moins effrayant que ce que l'on croit.

Qui a envie de tester ? :p

4 commentaires:

Anonyme a dit…

moi veux bien essayer....
...la perf....
seulement.....

M.Poppins a dit…

Petit joueur !!! :p

petiteflo a dit…

Pour le retrait du kyste et du fibrome surprise qui allait avec on m'a fait avaler la charmante mixture dont tu parles :-D
Résultat des courses, entre la dite potion et tous les produits qu'ils m'ont injecté j'ai passé 4 jours et nuits aux toilettes ^^
A noter qu'il m'a fallut seulement 1 litre et demi et de nombreuses nausées pour nettoyer les intestins avant l'intervention (là, je me dis qu'être un petit gabari ça a du bon)... au lieu des 4 bouteilles qu'ils avaient préparé à mon attention. Je n'ai jamais rien avaler d'aussi écoeurant.

M.Poppins a dit…

J'ai eu de la chance par rapport à l'effet à ce que je vois... Après avoir bu le dernier litre du matin, l'effet à durer jusqu' 12h30 environ, ensuite, tout est redevenu normal...

Je te rejoins sur le fait que c'est écoeurant. L'assistante m'a proposé de mettre du citron dedans, c'est encore pire ! Je ne comprends pas pourquoi les laboratoires font des trucs aussi immonde alors qu'ils ont les moyens d'influer sur le goût !